Ma vision du livre « Les prochains millionnaires » (chapitre 1)

Mythes et réalités économiques

les prochains millinaires chapitre 1 ginolemoineDans ce chapitre, Pilzer démystifie les mythes et réalités économiques qui ont la peau dure dans la population. Il faut se donner la peine de ne pas prendre hors contexte ses propos, car ils sont un peu froids et durs si on ne lit que l’information sans essayer de la comprendre, par contre ce sont des faits!

Ne me lancez pas des roches!

J’y vais aussi de quelques remarques personnelles, il se peut que mes écrits ne soient pas textuellement dans le livre car le but est de “mâcher” l’information.

Voici les 6 mythes

Mythe #1: Comme les ressources pétrolières diminuent, les jours de l’économie sont comptés.

Pensée populaire : La plupart des médias disent que le pétrole s’épuise et lorsque ce sera le cas, la fête sera terminée et ce sera le désastre économique

La réalité : Nous n’épuiserons pas nos ressources, car nous pouvons en inventer de nouvelles. Exemple : automobile électrique, auto solaire, auto à hydrogène et hybride, etc.

Mythe #2 : Le chômage est à la hausse, l’économie se porte mal.
Pensée populaire : Les médias parlent encore de récession depuis le 11 septembre 2001 ou presque, la Chine prend tout le marché, on n’a plus rien pour nous, etc..

La réalité : L’économie américaine a connu une belle poussée de croissance 1 an ou 2 après les attentats, il est vrai que plusieurs marchés ont créé du chômage, même si c’est pénible, ses employés sont normalement « recyclés » pour les mettre dans des domaines plus nouveaux et plus productifs.
On peut faire le parallèle avec les fermiers qui étaient très nombreux avant, leurs nombres ont diminué avec l’arrivée des machineries plus performantes, ces employés ont donc été « recyclés » vers les industries manufacturières, ils commencent à être « recyclés » vers des industries de détail.

Mythe #3 : La mondialisation de l’économie produit un effet dévastateur sur L’Amérique.

Pensée populaire :Les meilleurs emplois vont vers la Chine, le chômage augmentera, c’est certain!

La réalité : L’Amérique est en tête dans les nouvelles industries émergentes. L’industrie envoie parfois des emplois outre-mer, mais les profits sont plus grands et le pouvoir d’achat augmente.
La vraie compétition se passe encore « localement », car ceux qui s’engagent dans les industries nouvelles et émergentes prendront l’avance sur les autres qui continuent à manufacturer de « vieux produits ».

Sachez que les domaines en expansion sont : les services internet, l’industrie du mieux-être, la distribution intellectuelle et la vente directe.

Mythe #4 : L’internet est déjà chose du passé.

Pensée populaire : Un peu moins actuel aujourd’hui, ce sujet était discuté en 2006 aux États-Unis, plusieurs disaient que la bulle internet était « surfaite »

La réalité : Internet est une des plus grandes révolutions économiques de l’histoire. Internet a changé la face de la société moderne au même titre que l’automobile, l’auteur compare internet à l’écriture qui a permis à la société de s’instruire vraiment et à faire voyager l’information.

Mythe #5 : Se lancer en affaires à son propre compte est risqué.

Pensée populaire : On entend encore cela souvent, pourquoi quitter son emploi quand on a de l’Assurance-maladie et un fond de pension. L’emploi le plus sûr consiste à travailler pour une société.

La réalité : Il y a quelques années encore, on pouvait dire que c’était le cas, mais comme tout change rapidement aujourd’hui, il est préférable de se créer un plan B, les fonds de pension disparaissent ou diminuent de beaucoup et la plupart des grosses sociétés n’aiment plus payer cela à leurs employés.
Les entrepreneurs individuels sont aujourd’hui souvent plus concurrentiels que les grosses sociétés.

Mythe #6 : Il est plus difficile que jamais de pour l’entrepreneur individuel de prendre les devants.

Pensée populaire :Il n’y a plus d’opportunités pour les petites entreprises, car elles se font engloutir par les grandes entreprises.

La réalité : Nous entrons dans l’ère de l’entrepreneur. Les lois deviennent plus favorables et les entrepreneurs à domicile constituent un des éléments économiques, dont la croissance est la plus rapide.
La vente directe entre autres, offre une opportunité à tous de profiter de cette ère des entrepreneurs.

Conclusion du chapitre 1 de « Les prochains millionnaires »

Dans le reste du chapitre 1, Pilzer mentionne que certaines grosses sociétés se sont aperçues qu’elles pouvaient faire de plus belles affaires en ayant beaucoup moins d’employés, mais beaucoup plus de « partenaires ». La société en question doit simplement mettre en place un système pour les aider à créer leur propre entreprise individuelle et en les rémunérant selon leurs efforts pour le faire.

En « impliquant » les gens dans sa société et en utilisant des gens motivés, tout le monde est heureux et la richesse est mieux partagée. On peut dire que la vente directe est une répartition de richesse parmi les gens qui s’impliquent vraiment!

Le nombre de millionnaires augmente aux États-Unis et même si la crise des banques est venue diminuer cela un certain temps, la montée a recommencé à s’effectuer.

Avant une grosse société faisait 1 milliard, mais il y a maintenant 1000 personnes qui font 1 million à la place, car au lieu d’une grosse société, c’est une armée d’entrepreneurs qui est au boulot!

Le chapitre 2 vous sera offert prochainement

Si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez lire mon article d’introduction

Vous pouvez vous procurer « Les prochains millionnaires » sur Amazon

Salutations

Gino

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *