Les prochains millionnaires (résumé chapitre 2)

Abraham, le premier entrepreneur!

les prochains millinaires chapitre 2 ginolemoineSelon l’auteur, le premier entrepreneur aurait été le prophète Abraham.
Il était nomade comme tous les gens de son temps, à la recherche de sa nourriture, mais il comprit qu’il était mieux de demeurer au même endroit, de domestiquer les animaux et d’ensemencer la terre pour en tirer sa nourriture.

Abraham a créé sa propre richesse en agissant ainsi.

Petite pensée

Les entrepreneurs modernes sont ces gens qui croient à leur capacité de créer leur propre richesse, au lieu de piller ou de s’entre-tuer pour l’obtenir.

Comment créer notre richesse?

De nos jours, au lieu d’un lopin de terre, créer une entreprise peut nous permettre de créer notre richesse.

Chaque personne dans une communauté développe ses propres compétences et peut s’en servir pour créer sa richesse. Ça devient un échange de service dans la communauté. Plus nous nous spécialisons et développons nos compétences, plus nous avons besoin de personnes spécialisées dans d’autres domaines aussi, ça fait circuler la richesse.

Une diversité de compétence toujours croissante, une spécialisation toujours croissante, conduit à un échange toujours croissant. Un échange croissant conduit à un enrichissement accru pour toutes les parties concernées.

Plus le nombre d’individus ou de sociétés avec lesquelles vous faites de l’échange est grand, plus votre richesse globale sera grande.

Pilzer mentionne aussi que l’entreprenariat mène à une meilleure compréhension du monde, des autres cultures. Est-ce toujours vrai? À vous de juger!

Le développement des États-Unis.

La construction du réseau routier aux États-Unis a été ce que lui a permis de se distinguer da la puissance économique de sa rivale, l’Union soviétique.

De plus, chaque État pouvait voter ses propres lois, mais aucun État ne pouvait refuser d’échanger des produits ou services avec un autre État.

Les pères fondateurs comprenaient que toute croissance véritable ne pouvait provenir que d’un système qui permettrait aux entrepreneurs de faire du libre échange avec d’autres entrepreneurs, au profit de tous.

Participez-vous au libre-échange?

En conclusion, la créativité, l’innovation, et la croissance économique font progresser le libre-échange, si celui-ci gagne en vitesse, le développement économique y trouve son compte.

Ceux ou celles qui comprennent cela vont participer à cette accélération.

Échangez et faites partie du libre échange!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *